04Dec2022

Appel aux bénévoles

Contact

110, av. Gasekebuye

info@apedec.bi

+257 79 40 47 96

Solidarité

Les activités de charité solidaire dans les vacances

Le 31 Aout 2021, les jeunes volontaires d’APEDEC de Nyakararo  ont effectué les activités de charité solidaire en faveur d’une famille monoparentale de la pauvre Nshimirimana Antoinette. Celle-ci venait de perdre un jeune qui faisait partie de l’équipe de ces jeunes. Elle habite la colline Nyagahwabare de la zone Nyakararo, commune Gisozi en province de Mwaro. 

APEDEC se soucie beaucoup sur l’éducation à la citoyenneté et à la promotion des valeurs humaines.  Les valeurs humaines étant très  importantes pour la formation de la personnalité des enfants et des jeunes qui leur permettra de mener une vie  sociale harmonieuse. Pour les adultes qui sont en manque,  les relations humaines s’affaiblissent, ce qui réduise les chances d’avoir une société paisible. Les valeurs humaines ont un caractère positif et aident les gens à être meilleurs individuellement et socialement.

Plusieurs valeurs humaines sont importantes pour avoir une société humaine harmonieuse. Parmi ces valeurs, on peut en citer dix qui sont les plus importantes, il s’agit du respect, de l’amour, de la liberté, de la paix, de la justice, de l’équité, de la tolérance, de la responsabilité, de l’honnêteté et de la loyauté.

En promouvant ces valeurs humaines chez les jeunes, APEDEC est entré de construire  la valeur des artisans de ce monde  et de préparer les acteurs corrects  dans  le futur de la société.  Aussi, d’autres facteurs  y trouvent leur compte notamment la valorisation de  leurs idées nouvelles, de leurs talents, de leurs capacités spécifiques dans certains secteurs, de leur implication dans la vie associative, de leurs sentiments en vers l’autre, de leur  bénévolat, de leur intérêt dans le  sport et l’esprit d’équipe, etc.

Ainsi pendant les vacances d’été 2021, ils ont essayé de démontrer une charité solidaire collective en organisant des activités chez une famille très vulnérable.

  • Fabrication des briques par les enfants pour réhabiliter la maison du parent  vulnérable 

Après avoir remarqué que cette famille visitée, bénéficiaire de cette charité des jeunes apedecistes vit dans une maison en briques dont la partie supérieure de l’un des murs  s’est écroulée ( en perdant certaines briques), ces jeunes ont décidé de fabriquer les briques manquantes, de les sécher et de chercher un maçon pour réhabiliter le mur de la maison. Ils se sont divisés dans le travail, certains puisaient de l’eau, les autres travaillaient la terre pour préparer la boue et les connaisseurs produisaient les briques. Au total, 1050 briques ont été fabriquées.

 

  • Labour des huit champs 

Le labour comme une technique de retournement de la terre par la houe est une pratique habituelle au Burundi. Le labour est considéré comme un bon désherbage mécanique, en enfouissant les résidus et les mauvaises herbes se trouvant en surface ce qui réduit les chances de celles-ci de repousser. Il brise également le cycle des maladies et contrôle plusieurs ennemis des cultures (limaces, mouches des semis, noctuelles, pyrales, vers gris).

Le labour standard, comme on le dit, permet également de mélanger les résidus de la précédente culture, les fumiers ou autres apports comme les engrais  avec la terre. Ce mélange permet d’accélérer la minéralisation et ainsi de réduire la perte d’azote par volatilisation.

 

Etaient présents plus de 120 jeunes filles et garçons parmi lesquels il y avait  quelques  petits enfants qui regardaient ce que les grandes sœurs et grands frères faisaient de positif et d’amour. Demain ce sont eux qui reproduiront les mêmes bons gestes : apprentissage par des exemples.