04Dec2022

Appel aux bénévoles

Contact

110, av. Gasekebuye

info@apedec.bi

+257 79 40 47 96

Protection

Protection

APEDEC  a déjà  organisé plus de 25 ateliers de formation et de sensibilisation des  parties prenantes à la protection des enfants (jeunes,  les parents, éducateurs scolaires, l’administration, les corps de sécurité) pour leur faire comprendre que la période de l’enfance est très délicate. Elle est une phase pendant laquelle l’être humain est plus vulnérable, car il n’a pas fini de se développer tant physiquement que mentalement. Aussi, l’enfant nécessite une attention et une protection particulières. Plus de 1250 participants ont pris par à ces rencontres.

En effet, chaque enfant a le droit de grandir dans un environnement qui le protège.  Cela signifie qu’il a le droit d’être protégé de la maltraitance et de l’exploitation, du mariage forcé, qu’il a le droit de ne pas travailler, de ne pas faire la guerre, ni de la subir, d’avoir un refuge, d’être secouru, d’avoir une famille, d’être entouré et aimé.

C’est l’un des droits de la Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE) : les enfants ont le droit de grandir dans un cadre qui leur garantisse la protection (art. 19, 22, 32 à 35, 39 et 40).

 L’intérêt supérieur de l’enfant

Les enfants méritent une attention particulière

Aussi le principe de l’intérêt supérieur de l’enfant s’attache à cette nécessité de protection des enfants. Ce principe implique deux règles importantes :
• Toutes les décisions concernant les enfants doivent être prises dans l’intérêt exclusif de l’enfant pour assurer son bien-être immédiat et futur.
• Toutes les décisions et tous les actes doivent impérativement garantir les droits de l’enfant. L’intérêt supérieur de l’enfant subordonne la nécessité d’une protection des enfants.

 L’intérêt supérieur de l’enfant vise le bien-être de chaque enfant

Le principe de l’intérêt supérieur de l’enfant a pour objectif de promouvoir et de garantir le bien-être de tous les enfants, sur plusieurs aspects :

  • Le bien-être physique : assurer la bonne santé et le bon développement de l’enfant.
  • Le bien-être mental : offrir à l’enfant la possibilité de se développer intellectuellement.
  • Le bien-être social : assurer à l’enfant la possibilité de s’épanouir socialement, spirituellement, etc.

La nécessité d’établir un cadre protecteur pour les enfants

La protection des enfants doit être assurée avant tout par les parents et la communauté qui l’entourent, puis par les États.

Bien évidemment, le bien-être de chaque enfant ne peut être obtenu de la même manière. Chaque enfant est un individu unique avec des besoins spécifiques.

Aussi, ses caractéristiques individuelles (l’âge, le sexe, l’état de santé, l’existence ou non d’un handicap, la présence ou l’absence des parents, l’environnement, etc.) vont permettre d’identifier ses besoins pour concrétiser son bien-être.

Néanmoins, ces caractéristiques individuelles ne doivent pas entraîner des discriminations à l’égard des enfants.

Le rôle de l’État pour la protection de l’enfance

Pour assurer le bien-être et l’intérêt supérieur de l’enfant, il incombe aux États d’établir un système de protection pour l’enfant.

Un système efficace comprend des lois, des politiques, des procédures et des pratiques destinées à prévenir et à lutter efficacement contre les divers problèmes de maltraitance, de violence et de discrimination qui peuvent nuire au bien-être des enfants.

Pour mettre en place un système de protection efficace, les États doivent, dans un premier temps, ratifier les principales normes internationales de protection des droits de l’enfant et les transposer dans leur législation. Ils doivent également assurer une prise en charge adaptée aux différents profils d’enfants (handicapé, réfugié, etc.) et leur offrir des solutions satisfaisantes et durables.

Par ailleurs, les États doivent lutter contre les pratiques traditionnelles et culturelles  qui entraînent et encouragent les discriminations et les mauvais traitements à l’égard des enfants.

Le rôle des parents et de la communauté pour la protection de l’enfance

Ces personnes doivent avoir les compétences, les connaissances et la motivation nécessaires pour permettre une protection effective des enfants, identifier et réagir contre d’éventuels cas de discrimination, négligence, ou mauvais traitements.

Une protection efficace des enfants est vitale pour leur bien-être, car, en raison de leur grande vulnérabilité, ils sont plus exposés aux divers problèmes de maltraitance, d’exploitation, de discrimination et de violence.